La Palma Pratique

OutdoorGo ! #11 Février-Mars 2019 – Acheter ce numéro

Toutes les îles Canaries ne se valent pas : La Palma, loin des plages bondées de Tenerife, est une des plus sauvages, bijou pour les randonneurs et les VTTistes.

QUAND ?

Le climat des Canaries et de l’île de Palma en particulier est doux et tempéré toute l’année. C’est une des rares destinations où l’on peut trouver des conditions agréables en toutes saisons.

Y ALLER

Vol direct depuis Madrid pour Santa Cruz de Palma, la plus grande ville de l’île (à partir de 120 € avec Iberia Express). Depuis la France, vol direct pour Tenerife (à partir de 200 € avec RyanAir), l’île principale des Canaries. Des liaisons entre les îles sont ensuite proposées en avion (avec Air Europe ou Canaryfly) ou en bateau (avec Fred Olsen ou Armas) pour des tarifs comparables.

NIVEAU

L’île est très montagneuse et offre des possibilités d’itinéraires cumulant beaucoup de dénivelés. Cependant, en combinant randonnée et approche en voiture, on peut trouver des parcours pour tous les niveaux. Mis à jour par l’Office de Tourisme des Canaries, le site Senderosdelapalma.es donne de un bon aperçu des possibilités.

AVEC QUI ?

Randonnée : Outre les grandes agences comme Allibert ou Balaguère, des agences locales peuvent être contactées via le site www.visitlapalma.es

Vélo : les agences spécialisées Best Trails (basée en Suisse) et Vélorizons proposent des voyages de différents niveaux sur l’île. Su Bici La Palma ou Magic Bike La Palma proposent des locations de VTT à assistance électrique ou musculaire (à partir de 20 €/jour) et des navettes pour plusieurs sites situés sur les hauteurs.

EN SOLO ?

Dotée d’infrastructures touristiques développées, l’île est facilement accessible aux voyageurs solos qui pourront organiser leur voyage en amont avec les nombreuses ressources disponibles en ligne.

ENFANT

A vélo : à priori, trop technique pour de jeunes enfants, même s’il s’agit de s’engager dans un parcours au profil descendant. A partir de 12 ans pour des jeunes ayant déjà un peu d’expérience en VTT. La proximité de la mer et des plages permet de proposer des journées mixtes rando et baignades qui plairont à tous.

TOPOS / GUIDES

Carte Topo au 1/30 000 « La Palma », éd. Freytag&Berndt, 9 €

Un topoguide officiel est en vente à l’Office du tourisme de la Palma avec une carte au 1/40 000 (23 €)

L’île de la Palma à pied, éd. Fédération française de Randonnée Pédestre : cette édition date de 2009 mais peut encore se trouver d’occasion.

 

DORMIR

Hôtels, chambres d’hôtes… L’île offre de nombreuses possibilités d’hébergement classique. Il existe également des refuges comme celui de Punta de los Roques ou des sites de bivouac comme le refugio el Pilar. On trouve également de nombreuses Aera recreativa où il est possible de camper. Le bivouac traditionnel est autorisé selon les règles d’usage mais à condition de solliciter une autorisation auprès du ministère de l’Environnement espagnol au moins dix jours avant la période du trek.

MANGER

Les Canaries sont parmi les premiers territoires européens à avoir bénéficié des pommes de terre rapportées des Amériques par les conquistadors et il y subsiste de nombreuses variétés directement issues des Andes. Ainsi, parmi les spécialités, on trouve les Papas Arrugadas, petites pommes de terre ridés issues de pommes de terre nouvelles et souvent servies avec du mojo, une sauce à base d’huile d’olive et de vinaigre et agrémentée de persil ou de piment. Compte tenu du climat doux et tempéré, on trouve de nombreuses variétés de fruits (notamment exotiques) particulièrement savoureux. Petites, rondes et jaunes, les nèfles sont de petites baies qui ne possèdent pas beaucoup de chair mais qui, au printemps aux Canaries, sont particulièrement savoureuses et se trouvent directement au bord des sentiers de randonnée sur certaines parties de l’île.

 

LE TRUC

Sur l’île, on trouve des piscines naturelles, directement alimentées par l’eau de mer et qui permettent de profiter d’un bain dans l’Océan en toute sécurité. L’un des plus beaux sites du genre s’appelle Fajana. Il est situé au Nord de la Palma, près de Barlovento.

 

LA COURSE

La Transvulcania

3 600 participants pour ce trail de champions qui fait la part belle au sky running (cheminement sur les crêtes).

Parcours : ultra marathon (74 km), marathon, semi-marathon, kilomètre vertical et course pour enfants––

Date : 11 mai 2018

Inscription : dès la fin du mois de mai pour l’édition de l’année suivante

D+ 4350 m sur l’ultra marathon

 

OutdoorGo ! #11 Février-Mars 2019 – Acheter ce numéro