Publié le

Onak, un kayak pliant à emporter en voyage

onak-oneRécompensé par un Industry Award, lors de l’édition 2016 de l’Outdoor Show qui s’est achevé samedi 16 juillet à Friedrichshafen, ce canoë s’inspire, dans sa conception, de la technique des origamis. L’objectif de ces deux créateurs, les belges Otto Van de Steene et Thomas Weyn : rendre le kayak aussi facilement transportable que possible.

Et, en effet, le Onak One (c’est le nom du produit), une embarcation de 4,6 mètres de long sur 85 cm de large, une fois pliée, occupe le volume d’une valise de 120 sur 40 cm  pour un poids de 17 kilos.

Pour arriver à ce résultats, les créateurs du Onak One ont eu à dénicher le matériau idéal, capable tout à la fois de résister aux pliures successives, suffisamment léger et suffisamment résistant. Avec le Honeycomb-Curv™ de la société EconCore, ils semblent avoir trouvé le compromis idéal : malgré son poids pour le moins léger, le kayak est capable d’emporter une charge de 200 kilos. Par ailleurs, grâce à l’excellente flottabilité de cette matière , il est capable de flotter même percé.

Le projet est actuellement en cours de financement sur la plateforme de crowdfunding Kickstarter et un tarif préférentiel est proposé aux premiers souscripteurs : 995€ au lieu de 1195€, prix public indiqué pour le lancement du produit.

Voir la page du projet Onak sur la plateforme Kickstarter

Publié le

#Vidéo : surfer les vagues sur un Stand Up Paddle équipé d’un foil

Kai Lenny, champion du monde de Stand Up Paddle (SUP) de vagues, a mis au point une version équipée de foil de sa planche préférée. Poussé par la houle et sa pagaie, il nous explique comment il peut filer jusqu’à plus de 30 km/h et pourquoi cette technologie qu’il appelle le « SUP Downwind Hydro foiling » est le futur du SUP.

Publié le

#Vidéo : se filmer en kayak de mer, pas toujours de tout repos…

Jouer dans les vagues de la côte californienne, c’est l’une des activités favorites d’un groupe de kayakistes appelé les Neptune’s Rangers. En tirer de belles vidéos est la spécialité de l’un d’entre eux, Bill Vonnegut. Mais comme le montre la vidéo ci-dessous, cela ne va pas sans risque… Heureusement, le kayakiste s’en tire bien car, comme il l’indique sur son site, il s’est fait une règle d’être toujours sur le qui-vive, tout particulièrement lorsqu’il filme, afin d’avoir toujours le bon réflexe pour se protéger.

Le site des Neptune’s Rangers