Le parc Torres del Paine au Chili – Outdoor Pratique

OutdoorGo ! #9 Octobre-Novembre 2018 – Acheter ce numéro

Malgré des conditions souvent difficiles, les trekkeurs rêvent tous de ses paysages exceptionnels et du goût de sauvagerie que ce morceau de Patagonie laisse en bouche.

 

QUAND?

Quelle que soit la période, il est presque impossible d’éviter la pluie et le vent mais le massif del Paine, ça se mérite ! La meilleure fenêtre est l’été chilien, de décembre à février, mais c’est une période très chargée en fréquentation. Nous vous conseillons
plutôt les intersaisons, et en particulier mars. L’hiver est également une période intéressante car vous aurez le parc pour vous seul mais les conditions météo sont souvent très difficiles et de nombreux sentiers sont fermés.

Y ALLER

Située à 90 kilomètres de Puerto Natales, le parc est desservi par de nombreux bus depuis cette ville (environ 10 €). Si vous souhaitez faire du camping, faites vos provisions avant d’arriver : le choix est plus vaste et moins cher. Si vous venez en hiver, il n’y a pas de bus. Il faut choisir entre le taxi (environ 70 € AR) ou une location de voiture (environ 70 € par jour) qui vous rendra beaucoup plus autonome dans votre visite du parc.

PRÉPARER SON VOYAGE

La carte du parc : détaillée, elle est très utile pour se rendre compte des possibilités d’activités et planifier son séjour.

Sur place, vous trouverez des prestataires pour faire des sorties à la journée comme Big Foot qui propose du kayak ou de la marche sur glacier mais également pour partir plusieurs jours à pied, en vélo, à cheval ou sur des formules multi-activités comme Swoop Patagonia, Blue Green Adventures ou Cascada Expediciones.

La plupart des tour opérateurs français ont naturellement mis le parc à leur catalogue (« Treks en terres australes » chez Huwans : 17 jours, à partir de 4 650 €).

Pour dormir, la carte des campings est utile ainsi que le site pour les réserver à l’avance.

A PIED

Ici, l’itinéraire « roi » est le fameux trek W qui parcourt les trois vallées du massif : le topo.

Quelques récits de personnes ayant fait le W ces dernières années, très pratique pour se projeter et s’y préparer :

 

 

 

LA COURSE

Si vous y êtes fin septembre et que vous aimez courir, l’Ultra trail Torres del Paine propose aux traileurs de tous niveaux de profiter des sentiers du parc sur 4, 35, 50 ou 80 km.
Tous les ans, environ 450 participants prennent le départ.

OutdoorGo ! #9 Octobre-Novembre 2018 – Acheter ce numéro